Littératures Basques d’ici et d’ailleurs

POUR UNE DÉFINITION OUVERTE.

Par littératures basques, nous comprenons toutes ces littératures qui recoupent une diversité d’expériences étonnantes pour un seul lieu d’origine, à savoir Euskal Herria, le pays de la langue basque. Ces littératures révèlent le multiculturalisme d’une région européenne à cheval sur deux états, elles sont le reflet d’un archipel imaginaire comprenant quelques millions de personnes dispersées sur tous les continents.

La richesse de ces littératures a pour caractéristique principale l’usage de plusieurs langues qui comprennent le basque, l’espagnol, le français et l’anglais, langue de la diaspora d’Amérique du Nord. Elles embrassent les œuvres d’écrivains aux identités diverses, dont chacune affirme un lien continu, partiel ou éphémère avec la culture basque. Au-delà des clichés publicitaires et des carcans idéologiques, ces littératures permettent d’enrichir notre expérience du monde.

BRÈVE PRÉSENTATION DES LITTÉRATURES BASQUES ACTUELLES.

Les œuvres en basque constituent l’élément clef de ces littératures. Il faut saluer le travail formidable réalisé par les maisons d’éditions qui rendent possible une telle production dont le succès n’est plus à démontrer au Pays basque. Le fait que plusieurs écrivains en langue basque soient aujourd’hui reconnus bien au-delà de leur pays prouve à quel point un large public est sensible à une création jugée autrefois exotique et marginale.

Sans pouvoir établir la liste exhaustive des écrivains du Pays basque sud, nous pouvons citer, parmi les plus connus, Bernardo Atxaga, Karmele Jaio, Kirmen Uribe, Harkaitz Cano, Eider Rodrigez, Laura Mintegi, Katixa Agirre, Xabier Montoia, Joseba Sarrionandia, Unai Elorriaga, Ramon Saizarbitorria, Anjel Lertxundi, Lourdes Onederra, Iban Zaldua, Miren Agur Meabe. Si les écrivains du Pays basque nord s’avèrent moins nombreux du fait de la démographie, il n’en demeure pas moins vrai que Ur Apalategui Idirin, Itxaro Borda, Eric Dicharry, Katixa Dolhare-Caldumbide ou Bea Salaberry entre autres, sont d’ores et déjà reconnus comme des acteurs majeurs de la création littéraire actuelle.

Pour ce qui est des littératures basques émises dans une autre langue que l’Euskara, une partie au moins de leur oeuvre se situe au Pays basque et témoigne des particularismes du lieu.

La littérature basque en espagnol vient de connaitre son plus grand retentissement international avec Patria de Fernando Aramburu, et comprend aussi des auteurs comme Luisa Etxenike, Jon Juaristi, Dolores Redondo, ou cette autre romancière célèbre dans toute l’Espagne: Espido Freire. Marie Darrieussecq est l’emblème de la littérature basque française puisque l’auteure revendique ses liens et son attachement au Pays basque, sujet de plusieurs romans, comme Le Pays ou Précisions sur les Vagues. De l’autre côté de l’Atlantique, les romans de Robert Laxalt, de Franck Bergon et de Gretchen Skivington permettent l’hybridation de leurs origines basques avec l’appartenance à la nation américaine.

La définition ouverte de ces littératures englobe les textes de voyageurs ou de personnes étrangères au Pays basque dés lors qu’ils véhiculent une expérience authentique. Comme nous privilégions l’imaginaire sur les racines, nous reconnaissons la présence d’une thématique basque dans certains romans d’Eugène Green, réalisateur et écrivain originaire de New-York. Aussi nous espérons publier d’autres œuvres inspirées par la rencontre de la culture basque.